Mobility as a Service 4.0

MaaS 4.0,
un nouveau modèle
de plate-forme de MaaS

La révolution du numérique s’est emparée de la mobilité. Un nouveau système fondé sur la mobilité servicielle émerge pour réduire la dépendance au véhicule particulier. Il ne pourra pas faire l’impasse sur les enjeux d’intérêt général : une mobilité accessible à tous qui réduit les émissions de Gaz à Effet de Serre, les pollutions et la congestion.

Le MaaS 4.0 met en réseau les infrastructures, les services et les acteurs de la mobilité et automatise la coopération dans des écosystèmes territoriaux.

Le MaaS 4.0 respecte l’autonomie de chaque acteur tout en mettant plus d’intelligence dans les relations. Usagers, opérateurs, collectivités peuvent d’agir individuellement et collectivement pour une mobilité plus efficace, plus sobre et plus inclusive
.

Le MaaS 4.0 outille la coopération au moyen d’une infrastructure numérique mutualisée sous blockchain et la logique servicielle s"appuie sur les principes de l’économie circulaire.

Le MaaS 4.0 dans l’économie circulaire

Le MaaS 4.0 s’inscrit dans l’économie de la fonctionnalité  qui est incluse dans l’économie circulaire.
Cette logique servicielle donne au MaaS 4.0 ses trois principes directeurs pour atteindre une mobilité à Haute Performance d’Usage :

- Développer la complémentarité entre les opérateurs publics, privés et associatifs, pour mailler les territoires avec un ensemble de services et d'équipements partagés, intensifier l’usage des moyens matériels et promouvoir une hiérarchie des modes.

- Créer une dynamique territoriale de prise en charge des externalités de la mobilité grâce au partage de l’intelligence des données.

- Créer plus de valeur économique, environnementale et sociale pour consolider les engagements des acteurs de la mobilité.  

Le MaaS 4.0 sous blockchain

L'attente des usagers pour un service de mobilité sans couture conduit à l'émergence des plate-formes MaaS qui donnent accès à une combinaison de services de mobilité, de l'information voyageur jusqu'au paiement.

Cette évolution entraine des changements radicaux dans les modèles d’affaires des opérateurs : déplacement de la valeur dans l’usage ; besoin de nouvelles complémentarités pour poursuivre le processus de création de valeur ; nécessité de faire alliance avec les usagers pour saisir les opportunités offertes par l’exploitation des données d’usage. 

Le MaaS 4.0 a fait le choix de la blockchain, technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Le MaaS 4.0 sous blockchain offre une proposition de valeur qui ne désintermédie pas les opérateurs de services : maitrise de l'image de marque, maintien de la relation client, connaissance de l’expérience, accès aux données d’usage.